Et si une partie des solutions aux problèmes de développement économique se trouvait « ailleurs » ?

Ailleurs que dans les cercles d’experts, ailleurs que dans les chiffres ou les politiques à long terme, ailleurs que dans les institutions ou les entreprises ; mais plutôt dans les pratiques quotidiennes de communautés qui essaient de créer un environnement équilibré pour leurs membres, en harmonie avec leur écosystème, en favorisant le développement de leur autosubsistance et en restant ouvertes sur le reste du monde.

C’est pour aller à la rencontre de ces villages qui ont fait le choix d’un “autre” développement que nous sommes partis en voyage entre septembre 2015  et aout 2016. Nous sommes partis, toute une famille, retourner à l’école de l’autonomie aux côtés de communautés qui ont décidé de “s’en sortir” par leur propres moyens. Avec ellese son écosystème et qui enseigne que les ressources locales doivent d’abord être exploitées … localement., nous avons étudié et mieux compris ce qui fait le succès de ce modèle qui replace l’humain au centre du développement.

Ce voyage d’apprentissage nous a conduit du Maroc au Pérou, en passant par le Sénégal, l’Ouganda, l’Inde, le Vietnam, les Philippines, la Nouvelle-Zélande, le Costa Rica, le Mexique, la Colombie, et la Bolivie. Un livre est en cours de rédaction pour relater les enseignements que nous avons collectés mais d’ores et déjà plusieurs articles sur le magazine en ligne Wedemain.fr sont accessibles ici pour qui voudrait commencer à réfléchir aux défis et aux bienfaits d’un tel modèle.