Tout démarre et tout se maintient avec l’éducation. Mais par n’importe laquelle et pas n’importe comment. “Open School” est le programme par lequel nous entendons inscrire le développement humain autonome au centre de l’éducation que reçoivent les enfants dès leur plus jeune âge. L’idée est que le développement humain autonome deviennent le centre d’un curriculum complémentaire à celui qui est enseigné dans les écoles publiques.   L’autonomie s’inscrit au cœur de l’éducation de plusieurs manières: `

  • L’autonomie par l’éducation : l’éducation dans les Open Schools vise à former à l’autonomie, à acquérir savoir, savoir faire et savoir être nécessaires à une existence individuelle et collective autonome.
  • L’autonomie dans l’éducation: l’autonomie est elle même une pédagogie d’apprentissage. Les enfants et les jeunes apprennent en partie seuls. Les enfants participent aux décisions concernant la gestion de leur école.
  • L’autonomie de l’éducation: Les Open Schools viennent en complément de l’école publique. C’est une éducation “en plus” non soumise au règles et aux limitations du système classique. Elle est toute entière tournée vers les besoins de la communauté qui l’abrite.

  L’objectif des open school est donc de former les enfants des villages aux savoir-faire et aux savoir-être de l’autonomie. Le principe est de leur enseigner ces comportements et ces compétences en concevant (étude, réflexion) et en réalisant (compétences techniques et gestion de projet) des projets pour la communauté. Par exemple en s’occupant de projets liés aux poubelles dans la communauté, en plantant des arbres, en réhabilitant les logements des plus démunis, en construisant un centre de santé… Ces projets concrets sont des supports d’acquisition de compétences et servent aussi à marquer leur engagement dans la vie de leur communauté et à valoriser leurs idées et leurs capacités auprès des plus anciens. Ces jeunes, qui auront été nourris dès leur plus jeune âge à l’autonomie, à la simplicité, à la solidarité, au plaisir du réfléchir et du faire, à la curiosité et à l’innovation sont la meilleure garantie du dynamisme futur de leurs villages.